Premiers secours en Mer

A voir ce..... pdf

Le respect des 3 lois

Loi 1 : il existe une relation entre la pression et le volume d'un gaz :

        loi de Boyle-Mariotte :  Pression x Volume = constante

        Nos organes, les cavités de notre squelette sont remplies d'air. Certains peuvent se dilater ou s'écraser lors de l'augmentation de la  pression (mais avec des limites), d'autre ne le peuvent pas (les gazs qu'ils contiennent doivent donc pouvoir librement sortir lors de la remontée et entrer lors de la descente.

Loi 2 : un gaz est soluble dans le liquide avec lequel il est en contact :

         loi de Henry

         Lorsque l'on respire un gaz inerte tel que l'azote à une pression supérieure à la pression atmospherique pendant un certain temps, ce gaz va se dissoudre dans les tissus de l'organisme. Il doit pouvoir se libérer lentement à la remontée, sinon il se condensera en bulles qui causeront des dommages irréparables à notre organisme.

Loi 3: un gaz est toxique selon la pression à laquelle on le respire :

          loi de Dalton

          Si l'on comprime un gaz en augmentant sa pression, on le condense, de ce fait on condense tous les composants de ce gaz, y compris les composés toxiques qu'il contient.


                                                    Les principaux types d'accidents :

 Les accidents mécaniques:       

      . Barotraumatismes

Causes:  descentes et remontées de faible amplitude et trop frequentes et/ou en l' absence de manoeuvres  de compensation.

Pour les éviter :

      Manoeuvre de Valsalva : se pincer le nez et souffler par le nez doucement en même temps

                                              ne doit se faire qu'à la descente, jamais à la remontée,

                                              doit se faire réguièrement et dés le depart, ne pas attendre la douleur

      Manoeuvre de Frenzel   : contacter la base de la langue en la plaquant à l'arrière du palais et avaler sa salive

                                          ne doit se faire qu'à la descente et trés régulièrement

Traitement: remonter de quelques mètres, rééquilibrer doucement la pression des oreilles. Si la douleur persiste, stopper la plongée, remonter doucement en respectant les paliers.

      A la remontée, les principales manoeuvres se font de façon passive  grace à la béance de la trompe d'Eustache. Cependant il est possible de réaliser une manoeuvre volontaire en cas de probléme:

      Manoeuvre de Toynbee:  se pincer le nez et inspirer par le nez

En cas d'absence des ces maneuvres de compensation, nous provoquons des barotraumatismes :

  -  de l'oreille moyenne:

              - simple congestion tympanique                        

              - perforation tympanique punctiforme

              - déchirure tympanique

 Symptômes: douleur vive dans l'oreille, soit dés l'immersion (stopper la plongée), soit arrivé au fond. Si la douleur ne cède pas aprés remise en pression, ce, d'autant plus si elle est accompagnée d'un écoulement sanglant de l'oreille, stopper toute plongée. Ceci peut arriver dans les premiers 3 m !

                                    Consulter d'urgence un médecin ORL dans la demi journée.

Barotraumatisme de l'oreille interne : Vertige, bourdonnement, sifflement, surdité

                                   Conduite a tenir: consulter un ORL en urgence quelque soit l'heure de la journée

                                   Placer l'accidenté sous oxygene pur (15l/min) au masque

                                   Le faire boire s'il à soif

                                   Donner 500 mg d'Aspirine (s'il n'est pas allergique)

                                   Recomprimer à l'aide de la table de recompression 3 bars     voir pdf

                                   A 3 bars, contacter le médecin responsable pour donner des nouvelles de l'accidenté avant d'entamer la décompression

                                  Stopper immédiatement la décompression si aggravation des symptômes tout en continuant à faire respirer en alternance 25min O2 pur et 5min air.

Barotraumatisme du conduit auditif externe: dû a la présence d'un bouchon de cérumem

                                   Consulter un ORL dans la demi journée.

Barotraumatisme des sinus: douleur au niveau des pomettes ou au dessus des yeux, dés le début de l'immersion ou à la décompression.

                                   Consulter un ORL dans la journée.

Barotraumatisme des dents: douleurs vives isolées, fracture dentaire. Vérifier son état dentaire, caries et kystes.

                                   Consulter son dentiste dés que possible.

Surpression pulmonaire :  signes thoraciques : douleurs thoraciques, crachats sanglants, essoufflement, spume...

                                    Prendre en charge au caisson hyperbare,  sauf problème cardiaque ou douleur à la respiration

                                    Si associé à un arrêt cardio-respiratoire, dégager les voies respiratoires, massage cardiaque/ventilation

                                    Prévenir les service d'urgence cotiers

                                    Recomprimer dès que possible avec les tables de recompression 1.2 bar

                                    A 1.2 bar commencer la décompression si les symptômes ont disparus

Barotraumatisme digestif: colite du scaphandriers (éviter boissons gazeuses)

                                    Supprimer les boissons gazeuses et les aliments fermentants

                                    Consulter un médecin spécialiste en hyperbarie

Les accidents biochimiques:

 - l'intoxication aigüe par l'oxygéne:  Effet Paul Bert

        - lorsque l'on utilise l'O2 pour faire certains paliers ou des mélanges suroxygénés à des pressions supérieures à celles autorisées  et/ou pendant une durée supérieure à celle indiquée (O2 pur , nitrox, trimix)

symptômes: accélération du rythme cardiaque, rétrécissement du champ visuel (vision en canon de fusil ou tunellaire), mouvements désordonnés, crise d'épilepsie, perte de connaissance.

                      - stopper la plongée, maintenir le détendeur en bouche afin d'éviter une noyade à la reprise inspiratoire,

                      - au cas où la crise et spasmes ne passent pas, interompre le palier et placer en caisson de recompression (à 12m 02 pure).

                      - si crise reprend, sortir l'accidenté du caisson (risque accident de décompression).

  - la narcose à l'azote : voir ce pdf

       - apparait souvent vers 30 à 40m , assez gênante à 60m.    

symptômes: euphorie, perte de la notion de danger, trouble du comportement à type de pseudo-ébriété.

 - l'hypoxie (manque d'oygène) : voir ce pdf

       -  dû à l'utilisation de mélanges synthétiques non adaptés à la profondeur. 

symptômes: perte de connaissance.

 - l'intoxication au CO2 (dioxyde de carbone)  voir ce pdf

symptômes: rougeur du visage, céphalées, essoufflement +++

- l' intoxication au CO (monoxyde de carbone)

        -  rare, elle est dûe à une contamination du mélange respiratoire par les gaz du compresseur.

 symptomes : céphalées, nausées, sueurs, vertige, perte de connaissance.

                            pour CO2 et CO diagnostic impossible sans analyse du gaz

                            en cas de trouble de la conscience, traiter comme un accident de décompression

                            placer l'accidenté sous oxygene pur au masque

                            placer dés que possible dans caisson pour une recompression d'urgence (tableau recompression d'urgence 3 bars) maintien 3 heures à 3 bars en faisant respirer 25mn O2 et 5 mn air en alternance.

                            à 3 bars contacter le médecin responsable pour donner des nouvelles de l'accidenté avant de poursuivre la décompression.

                            stoppper la décompression en cas d'aggravation des symptômes tout en continuant de faire respirer en alternance 25mn O2 pur et 5 mn air                                                            

Les accidents de décompression ADD:

  1- Accident neurologique central:

          - paralysie et/ou fourmillement d'une partie ou de la totalité de l'hémicorps ou troubles de la conscience. Ceci est dû à la formation de bulles de gaz inerte dans la circulation artérielle, qui montent vers le coeur puis vers le cervaux. Il est secondaire à une décompression (palier) mal ou non effectuée.

   2 - Accident neurologique médullaire:

          - paralysie et/ou fourmillement des membres supérieurs ou inférieurs ..., dû à la formation de bulles de gaz inerte dans le réseau veineux engendrant des accidents vasculaires avec oedème et hémorragie.

   symptômes :  douleurs vertébrales, impossibilité d'uriner, picotement dans les membres inférieurs, sensation de paresthésie, perte du tonus musculaire...

    traitement : il consiste à faire disparaître les "bulles" le plus rapidement possible (les redissoudre dans l'organisme) et à donner de l'oygène à forte pression (2.8 bars): c'est le principe du caisson hyperbare . Voir ce pdf , éliminer les gaz inertes, réoxygéner les tissus, rétablir la microvascularisation +  donner de l'aspirine  en cas de non allergie.

                        Placer l'accidenté sous oxygene pur au masque

                        Le faire boire s'il a soif

                        Donner 500 mg d'aspirine s'il n'est pas allergique

                        Placer dès que possible dans caisson de recompression d'urgence (table de recompression 3 bars)

                        A 3 bars, contacter le médecin responsable pour donner des nouvelles de l'accidenté avant de décompresser

                        Ce pallier peut être maintenu 3 heures en cas de problème en faisant respirer alternativement 25 mn O2 pur/5mn air

                       Stopper la decompression si agravation des symptômes et continuer 25mn O2 pur et 5 mn air en alternance

   3 - Bends et "moutons":  voir ce pdf

   -  le plus frequent des accidents barotromatiques: douleur dans les articulations, dû a la formation de bulles de gaz inerte dans les tendons des muscles. Possibilité d' évolution vers une ostéonécrose dysbarique. pdf 

                          Placer l'accidenté sous oxygène pur au masque

                          Le faire boire s'il a soif

                          Donner 500 mg d'aspirine (sauf allergie)

                          Recomprimer en caisson (table de recompression d'urgence 1.2 bar)

                          Lors de la decompression, continuer à faire respirer 25mn O2 pur et 5mn air en alternance

                          Stopper la decompression si aggravation des symptômes

                          Prévenir le médecin responsable d'un accident de décompression en caisson

 Les "montons" sont issus du même phémoméne au niveau cutané: prurit, brûlures, rougeurs...   traitement: réchauffer l'accidenté avec une couverture et lui donner une douche chaude.

   4 - Accident cochléo-vestibulaire de décompression:

    -  dû a la présence de bulles de gaz inerte dans l'appareil  de l'équilibration ou de l'audition . 

    symptômes: bourdonnement, sifflement, vertige


Règlementation des plongées pouvant nécessiter l'utilisation d'un caisson hyperbare

     Ne pas s'éloigner d'un caisson de recompression d'urgence de plus de 2 heures si le couple profondeur/temps nécessite un palier inférieur à 15 min

     Ne pas s'éloigner de plus d'une heure si le couple profondeur/temps nécessite un palier supérieur à 15 min

     Avion interdit pendant 12h après sortie du caisson.


Accidents divers:

     - Blessures: la plupart restent benignes, souvent localisées sur les mains  ( importance de la combinaison et des gants)

     - Risques infectieux: hepatite A et B, tétanos ...

     - Risques liés à la faune : morsures , piqûres , réactions allergiques, irritations, coupures... ( bien connaitre la faune et la flore)

                                Donner de l'eau à boire si conscient

                                Prévenir d'urgence un médecin si pouls faible ou perte de connaissance

                                Position latérale de sécurité si inconscience

                                En cas de piqûre par animal venimeux : appliquer corticoïde local

                  Aprés avis médical : injecter un corticoîde en sous cutané

                                                en cas de pâleur ou sueur intense, injecter une dose d'adrénaline au stylo-injecteur

                                                donner un antalgique  en cas de douleur

     Trousse de premier secours modifiée pour la plongée:

      placer une " aiguille d'altitude" dans les flacons de perfusion rigide

      Attention: ne pas gonfler le ballon de la sonde d'intubation avec de l'air

      ne pas utiliser de pansements gras à proximité d'une source d'oxygène

      une blessure par "jetting"  (pdf) doit être systhématiquement explorée

Pathologies chroniques:

    - Ostéonécrose dysbarique  (vue plus haut)

    - Pathologies chronique de l'oreille, diminution voir perte de l'audition

Noyade:

     Placer le noyé sur un plan dur dès que possible

     Dégager les voies aériennes supérieures, tête en légére hyperextension, position latérale de securité (voir), aspiration des mucosités.

     Vérifier la ventilation, SI NE RESPIRE PAS: pratiquer massage cardiaque au plus tôt.

     Le massage cardiaque : voir cette video 30 MCE/2 insufflations à la fréquence de 100/min, le thorax se déprime de 4 à 5 cmà chaque MCE.

     La ventilation se fait au masque, à l'oxygene pur (lors de l'insufflation la poitrine du noyé doit se soulever puis l'air s'échapper par la bouche si on écarte les lèvres)

     Ne jamais interrompre le massage cardiaque et la ventilation sans avis médical.

     Ne jamais abandonner un sujet qui à repris connaissance et qui semble respirer normalement


MEDECIN SPECIALISE EN HYPERBARIE PROFESSIONELLE

          Centre médical sub aquatique : Dr Philippe Barré    tél: 04.91.40.22.73


           Service Médicale de I.N.P. P   -site-  à MARSEILLE  TEL: 04.96.14.09.40

          ARESUB

         

  

  

              

Aucun sujet dans ce forum.

Nouveau sujet dans Premiers secours en Mer
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×